Vous avez envie de pouvoir interpréter les chansons que vous aimez, mais vous avez quelques problèmes de justesse ? Vous pensez chanter complètement faux ? Je vous rassure tout de suite, le chant n’est pas uniquement un talent naturel avec lequel il faut naître. Il est tout à fait possible d’apprendre à chanter juste. Voici quelques conseils pour y parvenir.

Comment savoir si on chante juste ?

Vous l’avez probablement déjà remarqué, de nombreuses personnes n’entendent pas qu’elles chantent faux. Mais la justesse peut être une chose étonnamment difficile à percevoir, car vous ne pouvez pas toujours dire comment sonne votre propre voix. Il est plus facile d’entendre les problèmes de hauteur lorsque vous n’essayez pas de chanter en même temps. Pour savoir si on chante juste, se tester en s’enregistrant est un excellent premier pas. Chantez une mélodie simple, enregistrez-la et écoutez le résultat. Vous pouvez même vous enregistrer sur une piste d’accompagnement pour voir exactement à quel point vous vous êtes rapproché de la bonne hauteur. Pour une analyse en temps réel, vous pouvez utiliser une application d’accordage sur votre téléphone. Si vous détectez que ce vous chantez est faux, l’étape suivante consistera à déterminer si vous êtes trop aigu ou trop grave.

S’assurer que l’on n’est pas victime d’amusie

La première étape pour apprendre à chanter juste est de vérifier que vous en êtes physiquement capable. Savez-vous ce qu’est l’amusie ou surdité musicale ? Cette lésion cérébrale irréversible qui touche 4 % de la population mondiale englobe un certain nombre d’incapacités musicales en fonction de la région cérébrale touchée. Selon les cas, la mélodie, les accords ou le rythme de musique ne sont pas perçus ou n’ont pas de sens pour un individu possédant pourtant une audition normale. 

Voici les différents types de surdités liées à la musique :

  • la surdité tonale ou amusie totale : incapacité à reconnaître les différences entre les hauteurs musicales donc l’individu ne reconnaît pas la musique comme telle ;
  • la surdité rythmique : identification difficile du rythme et de la tonalité d’une musique même s’il est possible d’entendre sa mélodie ;
  • la surdité musicale ou amélodie : incapacité de reconnaître des mélodies même si l’individu continue à entendre et à différencier parfaitement les sons.

En pratique, si quelqu’un joue deux notes différentes sur un piano, une personne atteinte de surdité tonale serait incapable de dire si c’est la même note ou deux notes différentes. Naturellement, si cette personne essaie de chanter, elle aura de réelles difficultés car ses oreilles et son cerveau ne savent pas si elle chante les bonnes notes ou non.

Ne vous inquiétez pas, la probabilité que vous soyez atteint d’amusie est très faible. Si vous avez un doute, n’hésitez pas à faire ce test. Déjà été utilisé par près d’un demi-million de personnes, ce dernier mesure votre sensibilité à la tonalité et vous indique si vous êtes victime d’amusie ou non.

Travailler son oreille musicale

Le facteur le plus important pour réussir à chanter juste est tout simplement vos oreilles ! 80 % du chant juste repose sur le fait d’entendre quelle hauteur vous chantez et quelle est celle que vous devriez chanter.

Pour la plupart des gens, apprendre à chanter juste se fait dans leur jeunesse. C’est à ce moment qu’ils développent leur oreille pour entendre et produire la bonne hauteur. Malheureusement, tout le monde n’est pas exposé à la musique et au chant très tôt dans sa vie. Ainsi, même si certains exercices vocaux peuvent être incroyablement utiles pour n’importe qui, ils peuvent ne pas aider ceux qui ont encore besoin de développer leur oreille musicale. Je vous conseille de commencer par développer votre capacité à chanter juste avec des exercices de “ear training“. En effet, si vous voulez savoir chanter juste naturellement, il vous faudra :

  • entendre la note cible : pour pouvoir chanter la note correcte, vous devez d’abord savoir quelle est cette note ! Cela signifie écouter la note avant de la chanter. Vous pouvez développer cette capacité à bien entendre la note cible en pratiquant l’écoute active, c’est-à-dire en vous entraînant à vraiment prêter attention aux notes que vous entendez, y compris leur hauteur exacte. Vous apprendrez à votre cerveau et à vos oreilles à être plus sensibles à la hauteur et à l’accord, ce qui aura un grand impact positif sur votre chant.
  • entendre la note que vous chantez : une fois que vous saurez entendre la note cible, vous pourrez vous entraîner à entendre si vous atteignez correctement ou non cette hauteur lorsque vous chantez. Apprendre cette compétence consiste à connecter vos oreilles avec votre voix. Vous devez pratiquer, chanter une note, entendre si cette note est à la bonne hauteur cible ou non, puis ajuster en conséquence. Utilisez un accordeur numérique pour vous entraîner à faire correspondre la hauteur, en utilisant son retour automatique pour corriger et en faisant attention à vos oreilles.

Apprendre à contrôler sa voix

Une fois que vous êtes capable de faire correspondre votre hauteur à différentes notes, il est temps de travailler sur le contrôle de votre voix. Cela fait référence à la capacité de contrôler la hauteur de votre voix lorsque vous vous déplacez d’une note à l’autre dans une chanson. Si vous n’arrivez pas à contrôler votre voix, vous pourrez peut-être chanter les premières notes juste, mais vous sentirez ensuite que votre voix se fatigue, vous faisant vous éloigner des bonnes notes au fur et à mesure que la chanson se poursuit. Pour éviter ces problèmes, pratiquez quotidiennement des exercices vocaux afin d’améliorer votre contrôle vocal, votre tessiture, votre puissance et bien sûr votre justesse. Les petits muscles qui contrôlent la hauteur nécessitent un travail constant pour répondre aux exigences de la musique. Les exercices vocaux vous permettent de repérer et de travailler sur des zones spécifiques de votre voix afin que vous puissiez chanter en toute confiance et juste !

Prévoyez du temps pour l’entraînement vocal chaque jour. Il existe un large éventail d’exercices vocaux et de méthodes disponibles. L’important est de trouver une routine que vous aimez et que vous pouvez respecter.

N’oubliez pas de travailler le souffle. La vitesse du flux d’air à travers les cordes vocales affecte la justesse. Un manque d’air peut causer une note chantée dessous de la bonne hauteur. À l’inverse, un débit d’air plus rapide peut faire monter la hauteur, dépasser la bonne note et donner un son trop aigu. Apprendre à contrôler le débit d’air vers les cordes vocales peut grandement aider votre capacité à chanter juste.

S’entraîner à chanter dans sa tessiture vocale

La tessiture vocale d’un chanteur est l’ensemble des notes qui peuvent être émises par la voix sans difficulté avec le même volume sonore et une bonne qualité de timbre. Il est indispensable de savoir laquelle est la vôtre pour détecter quelles chansons vous pouvez interpréter. Le mot ambitus désigne quant à lui l’étendue de la voix entre sa note la plus grave et sa note la plus élevée. En résumé, la tessiture correspond au registre dans lequel un chanteur se sent à l’aise, tandis que l’ambitus désigne la totalité des notes qu’il peut atteindre.

Des problèmes de déséquilibre vocal se produisent souvent lorsqu’un chanteur essaie d’interpréter de la musique qui se trouve en dehors de la zone où il est confortable, c’est-à-dire de celle où il a suffisamment de coordination et de technique pour chanter la bonne note sans trop d’efforts. Il est important de savoir si une chanson est dans votre tessiture avant d’essayer de la chanter. S’il y a des notes en dehors de votre zone confortable, les chances que vous ne chantiez pas la chanson juste sont beaucoup plus élevées. Si vous savez lire les notes, cherchez sur la partition que vous allez interpréter quelles sont les notes les plus hautes et les plus basses basses. 

Ne vous comparez pas à des chanteurs célèbres. Travaillez avec la voix que vous avez et soyez réaliste. Tout le monde peut apprendre à chanter, mais cela ne signifie pas que tout le monde peut chanter au même niveau. Chantez des chansons qui correspondent à votre voix. Identifiez votre domaine d’expertise et travaillez-le. Votre genre préféré n’est peut-être pas celui dans lequel vous excellez. Si vous adorez Queen alors que vous avez la voix d’Etienne Daho, il sera difficile de chanter Bohemian Rhapsody ou il vous faudra complètement la réarranger pour qu’elle corresponde à vos capacités. Vous êtes musicien ? Lorsque vous faites une reprise, changez la tonalité de la chanson si elle ne correspond pas à votre tessiture. Si vous êtes guitariste, il suffit parfois d’ajouter un capodastre à votre instrument pour adapter la tonalité de la chanson à vos capacités. 

Pistes pour apprendre à chanter juste

Il n’y a pas de secret, on s’améliore en chantant encore et encore. Plus vous écouterez et travaillerez sur la hauteur de la note, plus vous établirez ces connexions dans votre cerveau. Avec une pratique régulière et un minimum de formation musicale, vous gagnerez de l’assurance et serez en mesure de chanter juste !

Prenez des cours de chant pour améliorer votre voix. L’embauche d’un coach vocal peut vous aider, car il devrait être capable d’identifier vos forces et vos faiblesses afin de créer un plan pour maximiser votre potentiel. Si vous débutez dans le chant, il y a de fortes chances que vous n’ayez aucune technique. Même les artistes célèbres ont toujours besoin de l’aide régulière d’un coach pour les aider.

Et pourquoi ne pas rejoindre une chorale ? De nombreux chanteurs ont commencé par là comme Whitney Houston. C’est l’option parfaite si vous souhaitez à la fois apprendre à chanter rencontrer de nouvelles personnes. Les chorales sont généralement très accueillantes. C’est une première étape idéale pour ceux qui sont très nerveux à l’idée de chanter à haute voix. Le faire en groupe est moins intimidant, très amusant et il y a un sentiment de camaraderie. Vous gagnerez en confiance en développant vos capacités. Si vous voulez apprendre à faire des harmonies, chanter en groupe ou en chorale est un moyen fantastique de le faire. C’est l’un des meilleurs moyens de développer votre oreille musicale et d’apprendre à chanter juste. Et ce n’est pas parce que vous faites partie d’un groupe que vous n’aurez pas la chance de chanter seul. De nombreux chœurs utilisent des solistes pour certaines chansons.

Enfin, s’il est bon de prendre le temps de s’entraîner, n’oubliez pas de chanter pour le plaisir aussi. Le public peut sentir quand un interprète aime chanter. Plus vous prenez plaisir à être sur scène et partagez cette joie, plus le public l’appréciera aussi.

Apprendre à chanter en ligne

En attendant de vous inscrire à une chorale, voici quelques outils pour vous aider à apprendre à chanter seul :
  • Libre en chantant : un programme gratuit sur 3 jours pour maîtriser et développer vos connaissances vocales et artistiques. Vous y apprendrez comment trouver votre chanson, comment échauffer votre voix sainement et comment réussir au mieux votre parcours artistique ;
  • Coaching Vocal Queen Clairie : une application pour apprendre à chanter disponible sur vos appareils android ou votre iPhone. N’oubliez pas d’utiliser le code promo “KLERVIA” pour avoir une réduction ;
  • Earmaster : un logiciel de Ear Training qui vous aidera à développer votre oreille musicale. Il est disponible sur PC, Mac, iPad et iPhone.

Source

Vivason