Il y a quelques mois, je vous ai parlé de Jack Conte, le créateur de Patreon, un site web de financement participatif américain. Il y a quelques jours, j’ai reçu un mail annonçant de très bonnes nouvelles pour nous musiciens et créateurs français au sujet de cette plateforme. Voici donc ce qu’il en est de Patreon et la France.

Qu’est-ce que Patreon ?

Pour de nombreux artistes et créateurs qui utilisent Internet pour partager leur art, le grand problème est de générer des revenus de leurs créations tout en continuant à créer un public. Des YouTubers aux podcasteurs en passant par les écrivains, partager de l’art en ligne et trouver une base de fans peut être une expérience enrichissante – mais pas souvent lucrative. C’est pourquoi Jack Conte, lui-même musicien indépendant a décidé de créer Patreon. 

Patreon est une plateforme de financement participatif qui permet aux fans (ou mécènes) de payer et de soutenir des artistes pour leur travail. Pour les producteurs de vidéos, de webcomics, de musique, de podcasts et plus encore, Patreon est un moyen de gagner de l’argent supplémentaire sur ce qui pourrait autrement être du contenu gratuit, et permet aux fans de contribuer à la plateforme de leur artiste préféré.

La plateforme se place comme un intermédiaire grâce auquel les “patrons” donnent de l’argent aux créateurs. Le site permet aux donateurs de devenir membres et de faire des dons financiers à leur favori artistes chaque mois. Patreon est devenu populaire principalement grâce aux YouTubers et aux podcasts.

Petit aparté, si vous souhaitez faire grandir votre chaîne YouTube, je vous conseille de découvrir l’outil TubeBuddy.

Comment ça marche ?

Patreon permet aux créateurs de mettre en place des niveaux de paiement mensuels de type abonnement, avec différents cadeaux pour différents niveaux de contenu ou pour divers avantages. Par exemple, un client pourrait s’abonner pour 5 $ par mois et bénéficier d’un accès anticipé au contenu du créateur.

Le site permet également aux créateurs de configurer du contenu payant réservé à tous ses patrons. Les clients peuvent adhérer en créant un compte et en soutenant financièrement leur créateur préféré, avec des options d’abonnement triées par différents niveaux de paiement.

Selon un article de blog publié par le responsable de la science des données de la plateforme, Maura Church, en plein confinement, plus de 150 000 artistes utilisent Patreon pour générer des revenus à partir de la plateforme et ils ont ainsi gagné plus d’un milliard de dollars.

Comment la plateforme gagne-t-elle de l’argent ?

Patreon est une plateforme de financement participatif qui génère des revenus pour les créateurs. Mais alors, comment le site lui-même fait-il de l’argent ? Patreon prend une commission d’environ 5 % du montant payé aux créateurs. Les créateurs conservent autour de 90 % de leurs revenus, 5 % supplémentaires étant consacrés aux frais de transaction.

Patreon en français

La première grande nouvelle dont je vous parlais est que Patreon est enfin disponible en français ! Faisant de la musique francophone, il était auparavant plutôt embêtant pour moi de rediriger les internautes vers une plateforme uniquement anglophone. Patreon a enfin compris ce problème et a traduit l’intégralité de son site en français ! D’autres langues sont également disponibles. Les futurs patrons francophones se sentiront donc plus à l’aise à vous donner quelques euros si l’accès aux informations est facilité.

Paiement en euros

C’est la deuxième bonne nouvelle ! Auparavant, Patreon fonctionnait uniquement en dollars. Les utilisateurs peuvent désormais choisir dans quelle monnaie ils veulent payer. Plus besoin de regarder le cours du dollar pour voir combien ils vont réellement dépenser. Il leur suffit de sélectionner euros lors du paiement et ils n’ont plus qu’à mettre la somme exacte qu’ils désirent, ce qui permet aussi d’économiser les frais de conversion de devises.

Autre nouveauté : désormais le patron peut décider d’être membre pour un an en bénéficiant d’une remise de 10 % sur le prix normal.

Patreon et la TVA

Désormais, Patreon prend obligatoirement en compte la TVA de chaque pays. Pour vous, cela signifie que vous toucherez 20 % (pour la TVA française) en moins de ce que les patrons vous donnent.

Avis sur Patreon

Patreon a aidé des milliers de créateurs en ligne à générer des revenus conséquents grâce à un financement basé sur les clients, comme Amanda Palmer par exemple. Bien sûr, la majorité des créateurs ne gagnent pas des milliers de dollars (ou d’euros) par mois, mais cet argent les aide tout de même à continuer à investir dans leur art. Personnellement, j’apprécie beaucoup cette plateforme. C’est un excellent moyen de gagner quelques euros (voire plus) de manière régulière pour son travail.

D’ailleurs (j’en profite), si vous souhaitez me soutenir, voici mon Patreon (Klervia est mon nom d’artiste).

Become a Patron!