Qu’est-ce que le mastering ? Ce sujet est parfois un mystère pour de nombreux artistes et auteurs-compositeurs débutants. Pour l’expliquer en quelques mots, le mastering est le terme utilisé pour désigner le processus consistant à prendre un mixage audio et à le préparer pour sa distribution. Dans cet article, je vais apporter un peu plus de lumière sur ce processus.

Qu’est-ce que le mastering et le master audio ?

Si vous écoutez une playlist avec plusieurs chansons d’artistes et d’albums différents, il se peut que vous trouviez qu’une chanson ne sonne tout simplement pas aussi bien que la précédente. Cette différence que vous entendez est due au mastering de chaque piste.

Le mastering musical est la dernière étape du processus de production musicale après l’enregistrement et le mixage. Pendant le mastering, des traitements audio supplémentaires sont appliqués à votre mixage pour corriger les fréquences problématiques et améliorer la musicalité de votre piste. L’ingénieur de mastering détermine le volume final de la chanson et s’assure qu’elle a l’énergie, le volume ou encore la clarté d’une sortie commercialement viable. Il s’assure également que la chanson est aux spécifications appropriées pour chaque type de sortie que vous pouvez faire (iTunes, Spotify, CD, vinyle, etc.). Lors du processus, des modifications sont apportées au mix final, ce qui signifie que ce n’est pas spécifiquement la guitare ou la batterie qui est modifiée, mais l’ensemble du mixage en tant qu’unité. Il y a plusieurs considérations dans le processus de mastering : unifier le son d’un disque, maintenir la cohérence dans un album et préparer la distribution.

À la fin du mastering, vous obtenez un master. Un “master audio” est la version finale d’une chanson qui est préparée pour la vente, le téléchargement, la diffusion en streaming, la diffusion en radio, etc. C’est lui qui est utilisé pour réaliser toutes les copies de l’enregistrement. Les plateformes telles que Apple Music et Spotify l’utilisent pour encoder les fichiers de votre musique qu’ils mettent à disposition au public. Lorsque vous écoutez une chanson en streaming, en téléchargement ou au format physique, vous écoutez en réalité une copie de l’audio principal.

Amélioration du son du disque

L’un des objectifs du mastering est de corriger les problèmes d’équilibre du mixage et d’améliorer les caractéristiques sonores particulières, en prenant un bon mixage sous la forme d’un fichier stéréo et en y apportant la touche finale. 

Une des principales raisons pour lesquelles le mastering est important de nos jours est le fait que la musique commercialisée a tendance à être assez forte. Les ingénieurs de mastering travaillent spécifiquement pour s’assurer que le mix s’améliore à mesure qu’il augmente en volume. Vous remarquerez d’ailleurs que beaucoup d’anciens albums ont été remasterisés pour correspondre aux standards actuels. C’est également grâce au mastering que les productions sonnent bien sur tous les supports, que ce soit en studio, sur votre smartphone, sur votre ordinateur, en voiture, etc.

Certaines des techniques les plus fréquemment utilisées lors du mastering sont :

  • la limitation : un type de compression utilisé pour rendre le morceau plus fort sans permettre aux pics de dépasser 0 dB et de créer une distorsion dans le morceau ;
  • l’égalisation (EQ) : pour s’assurer que les aigus et les graves des morceaux sont aussi correctement équilibrés que possible ;
  • l’élargissement stéréo : pour créer une image stéréo plus large. 

Finalement, le mastering vous assure que votre chanson sonnera bien à côté de toutes celles auxquelles elle est confrontée.

Cohérence dans un album

Il faut également tenir compte de la manière dont les pistes individuelles fonctionnent ensemble lorsqu’elles sont écoutées les unes après les autres dans le cadre d’un album. Y a-t-il un son cohérent ? Les niveaux correspondent-ils ? L’ensemble des titres a-t-il un caractère commun et peut-il être écouté uniformément pour que l’auditeur n’ait pas à régler le volume ?

Attention, il ne suffit par de créer un préréglage et de l’utiliser sur toutes vos pistes pour qu’elles aient un son cohérent. Au lieu de cela, l’objectif est de concilier les différences entre les pistes tout en conservant (voire en améliorant) le caractère de chacune d’elles, ce qui impliquera très probablement des paramètres différents pour différentes pistes.

Préparation à la distribution

La dernière étape consiste généralement à préparer la chanson ou la séquence de chansons pour le téléchargement, la fabrication et/ou la duplication. Cette étape varie en fonction du format de livraison prévu.

Master CD

Un master pour CD doit être en 16 bits. Il peut être aussi compressé que l’artiste le souhaite, car les CD laissent plus d’espace pour le volume qui résulte de la compression. Il faut également ajouter le code PQ qui indique différentes informations telles que les temps de pause entre les pistes, le début et la fin des pistes et d’autres marquages ​​spécifiques au CD audio.

Master Vinyle

Si vous sortez un album et prévoyez de faire une édition vinyle en plus de celles en version CD ou numérique, un master différent est requis pour la version vinyle. Les fichiers fortement compressés devront être ajustés pour être pressés sur le vinyle. La meilleure spécification de fichier source pour le vinyle est 24 bits. Si vous décidez de commercialiser des vinyles, assurez-vous que votre mix n’est pas trop compressé avant cette dernière étape. Le vinyle diffère également dans le séquencement de ses pistes, car il y a deux faces pour un disque au lieu d’une pour un CD.

Les masters en vinyle sont généralement envoyés sous forme de deux fichiers WAV voire AIFF, un pour chaque côté du disque.

Master pour le numérique

Enfin, le numérique n’est pas limité par l’espace physique. Un fichier numérique peut être aussi compressé que vous le souhaitez et en 16 ou 24 bits. Certains artistes vendent même deux versions numériques de leurs chansons sur leur site ou un autre qui héberge deux types : une version standard 16 bits et une version « haute résolution » 24 bits. Ces fichiers 24 bits plus volumineux répondent aux spécifications pour être étiquetés « haute résolution ».

Pour une distribution centrée sur le Web, vous devrez peut-être ajuster les niveaux pour préparer la conversion en fichiers AAC, MP3 ou haute résolution et inclure les métadonnées requises.

Masteriser votre musique

Le mastering est certainement un processus complexe et en constante évolution. Vous pouvez bien sûr apprendre à le faire vous-même avec un logiciel ou un plugin comme Izotope Ozone 9. Dans l’ensemble, si vous souhaitez devenir créatif ou artistique dans votre approche de la maîtrise de la musique, il est intéressant d’apprendre le côté technique. Après tout, apprendre les règles vous donne le pouvoir de les enfreindre, de les dépasser et de créer quelque chose d’entièrement unique à travers votre univers. Vous pouvez également demander à un professionnel du mastering de le faire pour vous. Enfin, si vous n’avez ni le temps ni le budget nécessaire, il existe également des plateformes de mastering en ligne à un prix très abordable.

Quoiqu’il en soit, n’oubliez pas que cette étape est indispensable si vous voulez sortir une musique à un niveau professionnel. Si vous voulez apprendre à réaliser un mastering, vous pouvez découvrir la formation à ce sujet du site Elephorm.