Une vidéo trouvée par hasard sur internet, une invitation à partager un concert en 2010, et une rencontre musicale et humaine d’une compatibilité rare.
 
C’est comme ça que se sont rencontrés Louis et Laurène, tandem composant depuis le duo LUNIS.
À mi-chemin entre les mélodies modernes d’outre-atlantique et la langue de Molière, Laurène est identifiable à la première note et le timbre de Louis complète la palette dans une harmonie d’une totale évidence.

“Le DIY c’est quelque chose qui a toujours fait partie de nous, de la manière avec laquelle on crée depuis 10 ans maintenant, avant même de faire de la musique notre métier. On aimait déjà créer sans barrières, faire les vidéos nous-même ou avec des amis, les partager avec nos propres moyens et croiser les doigts.

En 2013, on a découvert le monde des majors, des équipes qui sont là pour développer ton projet, pour le promouvoir. Ça n’a pas été une mauvaise chose. Bien que les contraintes que ça impliquait nous pesaient beaucoup moralement, on a beaucoup appris. Mais on crée énormément, et on a besoin de partager d’avantage. C’est pourquoi on a préféré continuer notre route seuls.

Forcément cela implique d’être sur tous les fronts

On a une vraie liberté de création, de timing, de choix des personnes avec qui on travaille, de choix dans les stratégies. Mais forcément cela implique d’être sur tous les fronts, de la création, jusqu’à la distribution, la promotion, et ce, sans les moyens que peut apporter un label. Mais c’est avant tout ce choix de liberté qu’on a fait pour le moment, pour développer notre projet sainement. Et peut-être qu’un jour on refera appel à un label pour nous aider à pousser notre musique plus loin, mais pour nous, un projet doit avant tout exister seul, avoir une base forte et stable, pour avoir une chance d’avoir un avenir.”

 

 

Merci à Lunis pour leur témoignage.

Vous pouvez les retrouver sur les réseaux sociaux :